Sauna traditionnel Finlandais Sauna traditionnel Finlandais, son histoire et son utilisation. Tout savoir sur le sauna.
Français
Français

Origines du sauna traditionnel

Origines du sauna traditionnel - Sauna traditionnel Finlandais

Les traces des premiers saunas ont été découvertes dans des fouilles de plus de 2000 ans. De nombreux pays d’Europe du nord avaient alors adopté cette tradition. En Scandinavie le principe et le rite n’ont pratiquement pas changés.    

 

En Finlandais la traduction littérale de sauna est ‘’suée’’. Bien plus qu’un moyen de se détendre, il a une portée sociale. On peut même parler d’une véritable institution dans ce pays de 5 millions d’habitants. On y recense environ 1,4 millions de cabines soit 1 pour 4 personnes. C’est le record mondial absolu. 

 

Bien souvent il occupe une pièce dans l’habitation mais il en existe également des versions pour l’extérieur, dans le jardin, à l’orée d’un bois ou au bord d’un lac. 

 

La pratique s’est affranchie des modes, du luxe et autres superficialités. Le seul confort moderne est l’arrivée du poêle électrique dans les années 50. Tous les autres composants proviennent de la nature environnante. Le bois est extrait des immenses forets d’épicéas et les pierres pour le poêle proviennent des carrières de roches volcaniques. 

 

Il ne s'agit pas d'un objet de luxe, il est à la portée de tout le monde. Il est un liant dans la société Finlandaise.

 

Ce que savait depuis toujours les utilisateurs assidus de sauna, la science l’a confirmé. Sa pratique renforce les défenses immunitaires et permet de traverser les longs hivers glacés sans tomber malade.

 

Les sportifs Finlandais ont depuis longtemps été imités par l’ensemble des sportifs de la planète. Dans la plupart des salle d’entrainement, tout sport confondu, on trouve au moins une cabine de sudation. Sa pratique permet une meilleure récupération musculaire et une élimination plus rapide de l’acide lactique.

Utilisation du sauna traditionnel

Utilisation du sauna traditionnel - Sauna traditionnel Finlandais

La pratique peut être quotidienne. En Finlande elle est souvent aussi régulière qu’une douche.

 

Le sauna Finlandais peut se pratiquer en solo mais sa dimensions sociale est très importante. Le plus souvent il est utilisé en famille. Il permet à ses membres de se retrouver, le soir et de parler de sa journée, sans interaction extérieure, téléviseur ou autre. Il est un peu ce que l’on connaissait chez nous jusqu’au milieu du siècle passé avec les veillées.

 

Mais il se pratique également dans le cadre professionnel, au travail ou lors de rencontre d’affaires. Il est un excellent moyen pour effacer les rapports hiérarchiques et permet un dialogue plus libre. Nu, rien ne ressemble plus à un homme qu’un autre homme.

 

La température qui y règne se situe habituellement entre 70 et 80°C. Cependant il n’y a pas de véritable règle. Il peut très bien s’utiliser à des températures inférieures ou supérieures.

 

Une séance est en général composée de plusieurs passages, entrecoupés de périodes de repos. Lors du premier passage, la sudation sera plus longue à venir que pour les suivantes. La durée de chaque période dans la cabine ne doit pas être basée sur le temps mais sur ses propres sensations. Il n’est pas conseillé de se servir d’un sablier. Il faut au contraire être à l’écoute de son corps. Ce dernier saura envoyer les signaux pour mettre fait au bain de chaleur.

 

Il ne faut pas oublier de s’hydrater abondamment, avec de l’eau uniquement. L’alcool est un facteur de risque important pendant une séance de sauna. Il perturbe le ressenti et altère les effets bénéfiques du sauna.

 

Pour finir la séance l’immersion dans un bac d’eau froide ou à défaut une douche froide est capitale. Elle permet de stopper net la sudation mais surtout provoque une sensation d’enivrement et de bien être extraordinaire. 

 

Vente de sauna

 

La vente de saunas connaît un essor sensible en France et dans le reste de l’Europe. Avec le développement des magasins en ligne, les produits autrefois difficiles à trouver sont maintenant très facilement accessibles quelque soit l’endroit où l’on se trouve. 

Internet a permis à cette tradition venue tout droit du Nord de l’Europe de se diffuser et de se faire connaître. Autrefois cantonnée aux professionnels, le particulier peut facilement s'équiper de nos jours.

L’essor du sauna est un effet positif de la mondialisation des échanges. Reconnu comme bénéfique à une bonne hygiène de vie, la pratique du sauna est digne d’être populaire. 

La technicité d’un sauna est bien moins anodine que l’on pourrait y penser. Des critères sont à prendre en compte tels que les épaisseurs de bois et d’isolant, les structures des panneaux, le pare-vapeur, la provenance du bois et le pays de fabrication. Un sauna n’est pas un abri de jardin et bon nombre d’acheteur non avertis s’en sont rendu compte à leur dépends et bien trop tard. Notre conseil est simple : Pour votre recherche contacter systématiquement les vendeurs pour vous assurer de leur compétences et de la technicité des cabines vendues. Si votre choix est bon, vous profiterez de votre sauna à vie. 

 

Caractéristiques techniques du sauna traditionnel

Caractéristiques techniques du sauna traditionnel - Sauna traditionnel Finlandais

La qualité de fabrication et des matériaux utilisés sont primordiaux pour obtenir les vraies sensations du sauna traditionnel.

Pour toute personne souhaitant acquérir une cabine, certains aspects sont à connaitre. Tout d'abord la provenance est un renseignement utile. Il faut particulièrement éviter les modèles premiers prix venant d'Asie. Ce sont très majoritairement des facbrications premier prix sans soucis de qualité ni de pérennité.

Il existe deux types de saunas au niveau de la conception : les massifs et les lambris de type ''sandwich'. 

La version en bois massif est surtout réservée à des constructions extérieures. C'est le sauna originel tel qu'il a toujours été fabriqué en Finlande. 

 Les parois de la cabine de type ''sandwich'' sont composées d'un lambris intérieur, d'un pare vapeur, d'un isolant et d'un lambris extérieur.Les lambris devront avoir une épaisseur d'environ 15 mm. Il faudra éviter les épaisseurs inférieures que résisteront mal aux températures extrêmes.

Le pare-vapeur derrière le lambris intérieur est capital : il bloque l'humidité générée par le poêle et l'empêche de se loger dans l'isolant. Sans ce dispositif, il y aurait rapidement des moisissures et des mauvaises odeurs. 

L'isolant devra faire environ 50 mm. Le plus performant sera la laine minérale. Elle permet une montée en température rapide et limite les déperditions de chaleur. Elle a donc un rôle essentiel dans la consommation électrique.

Le vrai sauna traditionnel n'a jamais de plancher. C'est le sol de la pièce qui fait office de plancher. Le carrelage est idéal pour des raisons d'hygiène. 

Le bois le plus souvent utilisé est l'épicéa de Scandinavie. Il pousse lentement dans un climat rude et est donc dense et résistant. Pour les banquettes on préfèrera l'abachi qui est un bois tropical très doux au touché et faiblement conducteur de la chaleur. 

 Le prix entre bien entendu dans les critères de sélection. MAis il est important de comparer la qualité si l'on souhaite en profiter de longues années...

 

Poêle sauna

Elément majeur du sauna, le poêle est souvent considéré comme un banal chauffage. Pourtant il existe une très grande variété aux effets variés : Du modèle basique au plus sophistiqué avec régulation automatique et génération de vapeur. Voici un tableau des possibilités de chauffe.

Le poêle standard tel que la plupart le connaissent est électrique avec une réserve de pierres d’une vingtaine de kilos. Ces pierres placées entre les résistances électriques chauffent et diffusent la chaleur dans tout le volume. Lorsqu’elle sont arrosées d’eau elles permettent d’humidifier l’air. Toutefois cette fonction est limitée par la capacité d’évaporation instantanée d’une vingtaine de kilos de pierres. C’est pourquoi il existe des modèles avec une réserve de 40 à 100 kg. L’intérêt pour les amateurs de chaleur humide c’est de pouvoir jeter une grande quantité d’eau en même temps pour obtenir une ambiance proche du hammam.

Cette évolution récente s’est accompagnée d’un design novateur. On a ainsi vu apparaître sur le marché des poêles avec la réserve de pierres partiellement ou totalement ouverte, avec une simple grille métallique pour contenant. La diffusion de la chaleur se fait de cette manière non plus uniquement par le dessus mais aussi sur 360° degré. Cette caractéristique est particulièrement intéressante pour les poêles placés au centre de la cabine.

Une autre évolution du poêle pour sauna est l’apparition de modèles hybrides avec 2 fonctions : chauffage et génération de vapeur. Par rapport aux appareils de chauffe standards, ils ont en plus une réserve d’eau qui permet une génération de vapeur automatique grâce à une régulation électronique.

Le poêle est un composant essentiel du sauna mais il malheureusement trop souvent négligé lors de l’achat. Pour aller plus loin nous vous invitions à découvrir une gamme de poêles pour sauna fabriqués en Finlande .

 

Le sauna combiné traditionnel et infrarouge

Le monde du sauna est divisé entre le sauna traditionnel et l’infrarouge.

Le premier est chauffé par un poêle électrique ou à bois sur lequel on dispose des pierres. Ces dernières emmagasinent la chaleur pour la restituer de manière homogène et régulière dans la cabine. Les températures y régnant sont selon les goûts des utilisateurs de 60 à 100°C.   

Dans la version infrarouge, la chaleur provient de panneaux rayonnant disposés contre les parois du sauna. La chaleur atteint maximum 55°C . Les IR sont réputés être plus pénétrants au niveau de la peau et surtout ont la particularité de chauffer le corps sans provoquer de montée en température excessive de l’air du sauna. 

Pour quelqu’un souhaitant acquérir un sauna il n’est pas toujours facile de se décider pour l’une ou l’autre version. C’est pourquoi, il existe sur le marché des modèles combinés équipés à la fois d’un poêle électrique et de panneaux rayonnants IR. Le fonctionnement peut se faire en choisissant l’une ou l’autre méthode de chauffe ou alors en combinant  les deux. 

Le concept paraît très simple mais nécessite au niveau de la fabrication des précautions. En effet, les panneaux radiants infrarouges ainsi que leur câblage et gestion électronique ne sont pas normalement conçus pour supporter des températures supérieures à 80°C. Il est donc nécessaire d’opter pour des composants spécifiques et sûrs permettant leur adaptation dans un sauna chauffé avec un poêle. 

Le sauna combiné traditionnel – infrarouge est le moyen de réconcilier les adeptes de tout traditionnel ou du tout infrarouge !

 

Les banquettes du sauna

Il existe une grande variété de banquettes pour sauna. Elles se différencient par leurs dimensions, leurs matériaux et leur design.  

Les banquettes sont en général positionnées à des hauteurs différentes : Deux hauteurs voir plus dans les saunas de grande taille. Comme l’air chaud monte, la température sera plus élevée en partie haute de la cabine. Il est ainsi possible lorsque l’on a plusieurs hauteurs de banquette de prendre un bain de chaleur à des températures différentes.  Traditionnellement en Finlande, les enfants utilisent les banquettes du bas.
 
Les longueurs et largeurs de banquette ont également leur importance. Dans les petites cabines, les banquettes font en général 40 cm de large, plus dans les saunas de grande taille. Une largeur plus importante apporte du confort, surtout pour les personnes de forte corpulence.

Par ailleurs, une longueur de banquette supérieure à 1,80 permet de s’y allonger de tout son long. Il est ainsi préférable et lorsque les lieux de l’installation le permettre de choisir un sauna dont la longueur extérieure soit de 2,00 mètres.

L’essence de bois peut également avoir son importance. Traditionnellement  l'épicéa est utilisé car abondant en Sandinavie. C’est ce même bois qui est utilisé pour les banquettes. Mais il existe des variantes : On utilise ainsi beaucoup l’Abachi pour la confection des banquettes. Ses avantages sont multiples : il ne conduit pas la chaleur, il est doux au touché et, sur le plan esthétique, n’a pas de nœud. Moins cher et très proche de l’abachi, le tremble fait également l’affaire pour la confection de banquettes de qualité.

A la recherche d'un sauna à acheter ? Rendez-vous sur www.vente-de-sauna.com 

 

Bois pour sauna

Le sauna traditionnel est depuis ses lointaines origines fait de bois. Le choix s’est imposé car à l’époque c’était le seul matériau de construction abondamment disponible et facile à travailler. L’évolution des techniques de fabrication et l’invention de nouveaux matériaux n’a en rien changé cet état de fait : le bois est le seul et unique matériau pour fabriquer de vrais saunas. 

Ses avantages sont tout simplement inégalables. 100% naturel, il est bon isolant, très résistant aux fortes amplitudes thermiques et stable dans le temps.  

Seule concession apportée au fil des siècles, les essences de bois utilisées se sont diversifiées. A l’origine le sauna traditionnel était toujours en épicéa. C’était non seulement le bois de sa région d’origine mais aussi une essence parfaite pour cette application. 

L’épicéa est un bois clair avec quelques nœuds. Sous l’effet de la lumière et des UV, il prend au fil des ans une couleur miel. Il est important de savoir que seul l’épicéa des pays nordiques convient à la fabrication des saunas. Poussant dans un climat rude, sa croissance est lente. Le bois est ainsi plus dense et sa résistance bien meilleure que celle de l’épicéa de nos latitudes. 

Pour rester dans une essence de bois typique des pays nordiques, citons également le pin. La différence avec l’épicéa est l’absence de nœuds. Côté résistance et pouvoir isolant ces deux bois se valent. 

Actuellement certains fabricants proposent des essences telles que le hemlock, le tremble (qui n’est rien d’autre que du peuplier), le cèdre rouge ou l'aulne. Les différences sont essentiellement esthétiques. Les sensations ressenties ne diffèrent guère d’une essence à l’autre. C’est donc un choix purement subjectif mais qui a une forte incidence sur le prix de vente.

En complément de votre installation ''bien-être'', avez vous pensé à équiper votre salle de bain d'une baignoire balnéo

Sauna traditionnel extérieur

Sauna traditionnel extérieur - Sauna traditionnel Finlandais

La campagne Finlandaise est parsemée de saunas traditionnels. On les trouve en général au bord des très nombreux lacs. Ce sont bien souvent des constructions rustiques faites de madriers d’épicéa. Les plus basiques sont composés d’une seule pièce. La source de chaleur est un poêle à bois. Ces saunas sont la plupart du temps utilisés par des urbains profitant d’une journée de repos pour se détendre à la campagne. 

 Dans les saunas traditionnels extérieurs plus sophistiqués on trouve en général une pièce dédiée au sauna et une ou plusieurs autres pièces pour y passer quelques jours. 

La proximité d’un lac est primordiale. Elle permet de perpétuer la tradition du bain d’eau froide au sortir d'une séance de sudation. Et l’eau gelée n’arrête pas les adeptes ! Au contraire cela met du piquant dans cette tradition ancrée dans la culture Finlandaise. 

La pratique ne se limite pas au bain de chaleur. Elle est un des fondements de la vie en société en Finlande. De génération en génération elle se transmet sans se galvauder. Elle permet des réunions en famille, entre amis et est prétexte de toutes sortes de célébrations et retrouvailles. 

Ce rituel est aussi une manière de garder un lien fort avec la nature. Les Finlandais sont très attachés à la préservation de leur environnement. L’exploitation forestière y est rigoureusement contrôlée, les zones humides préservées, les eaux des lacs protégées. Les saisons plus marquées que dans nos latitudes rappellent aux habitants le lien étroit entre l’homme et le milieu naturel. Les deux peuvent et doivent vivre en harmonie. Le sauna est une sorte de trait d’union entre vie moderne et tradition, entre ville et campagne.

 

Sauna et nudité

Mais pourquoi donc, en France, lorsque l’on parle nudité dans un sauna, nos interlocuteurs esquissent un sourire gêné voire même soupçonneux ? Parce qu’ils n’y connaissent rien pourrait-on répondre de manière simpliste.

Il y a du vrai dans cette réponse. Le sauna traditionnel n’est pas une coutume méridionale et sa percée en France bien que réelle n’est encore que très marginale en comparaison aux pays du nord de l’Europe. 

Notre éducation judéo-chrétienne nous a conditionné. Elle nous a appris à devenir pudique. Un bébé, un enfant, ne le sont pas. On leur inculque des valeurs, des normes que l’on pense être nécessaires à leur construction. Ces valeurs ne sont pourtant pas forcément fondées. Ainsi un petit Finlandais sera dès son plus jeune âge habitué à côtoyer des personnes nues dans un sauna. Cela sera la norme pour lui. En grandissant, il partagera cette coutume avec ses amis et plus tard avec sa famille. 

Oui mais pourquoi être nu dans un sauna ? Pour une question d’hygiène tout d’abord. Un maillot de bain est un nid à bactéries. Et surtout pour une question de bien-être. Aucune entrave, le corps totalement libéré de contraintes vestimentaires, c’est l’esprit lui aussi qui se détend. 

Dans les saunas publics, les pratiquants s’adonnent au plaisir des bains de chaleur sans aucune pudeur. Jeunes, vieux, beaux, gros, maigres, peu importe. Ce qui compte c’est de lâcher prise et d’oublier ses préjugés. Et ça marche. Le premier pas est toujours le plus difficile, mais vous verrez que personne ne prêtera attention à vous. Non, vous n’êtes pas exceptionnel (le) ou différent(e). Plus dinformation sur sante-forme.org